Le Plan de Rénovation Urbaine des Couronneries - Mon intervention au Conseil Municipal du 25 Septembre 2017

Publié le par JJM

Le Plan de Rénovation Urbaine des Couronneries (PRU)

Je souhaite avant tout, dire que c’est le dossier le plus abouti que nous avons eu depuis notre présence dans ce conseil municipal, voilà maintenant plus de 3 ans.

C’est un document plutôt sincère, je dis plutôt et je m’en expliquerai, mais en tout cas avec beaucoup d’informations. 

Des informations très utiles, d’une part pour mieux appréhender ce projet, mais aussi qui confirme les forces et faiblesses de ce territoire , et surtout les difficultés de cette ville aussi bien sur le plan économique, que sur le plan social.

Je voudrais juste rappeler, que l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine a été créée en 2003 par Jean louis Borloo, avec pour objectif général d’accompagner les projets urbains et transformer les quartiers en profondeur, avec 3 buts :

  • réinsérer les quartiers dans la ville, on en parle dans ce document
  • Créer la mixité sociale dans l’habitat => on en parle beaucoup dans le document avec un investissement de 77 millions d’euros par les bailleurs sociaux.
  • créer de la mixité par la diversification des fonctions
    • Par le commerce vous en parlez en particulier en restructurant la place centrale.
    • Par la culturelles et les loisirs, vous insistez beaucoup sur ce sujet.  
    • Par l’activité économique, qui est la faiblesse de votre projet,

Mais nous ne trompons pas. Ce projet s’inscrit dans la politique de la ville de l’état, et donc, ce dossier et un exercice de style qui répond à un cahier des charges et à des exigences de l’ANRU.

Il faut rappeler que ce projet s’inscrit dans le second plan de rénovation urbaine, plan 2014 à 2024, que 1300 quartiers prioritaires étaient éligibles au PNRU2 .  L’ANRU en a sélectionné 200.

Le projet de Poitiers n’a pas été retenu que pour sa qualité, mais suite à une évolution importante lors de la dernière réforme de la politique de ville pour identifier les quartiers prioritaires.

C’est désormais un critère unique, sur la «concentration urbaine de pauvreté», soit le niveau de revenus des habitants, qui est prise en compte.  « Il s’agit donc des quartiers qui cumulent des difficultés sociales et d’importants dysfonctionnements urbains, et qui ont le plus besoin de la solidarité nationale ». Je ne fais ici que citer Directeur Général de l’ANRU.

Le projet que vous nous présentez, fait la part belle à la rénovation urbaine et à l’action culturelle, et un peu à l’éducation. Mais ce quartier devant bénéficier à la rentrée scolaire 2018 du dédoublement des classes de CP et CE1, voulu par le président de la république E. Macron et son premier ministre E. Philippe. 

Mais pas grand-chose sur le développement économique. Environ 2 pages sur un document qui en fait 209.

Vous nous expliquez et je site « qu’un des enjeux pour le territoire est de poursuivre son développement économique en trouvant d’autres axes » mais vous nous dites pas lesquelles et encore moins pour ce quartier. Vous n’expliquez pas comment vous aller aider les entreprises, comment vous allez soutenir les initiatives de développement local, comment vous allez accompagner l’installation d’activités économiques, et comment cela s’inscrit dans une démarche globale territoriale.  Tout juste, si est abordé le développement de l’emploi à travers le programme locale d’insertion avec un objectif de 5% l’équivalent de 6,5 emplois à plein temps.  

Mais comment peut-il en être autrement, tant ce territoire a pris du retard dans la diversification économique et le développement des emplois marchands, ajouté a cela la faible part du budget de grand Poitiers consacré sur le sujet.

J’ajouterai, pas de chiffre sur taux de chômage sur le quartier des Couronneries, mais cette fois, une fois n’est pas coutume, on y trouve le taux d’actif. Mais ce n’est pas un hasard, ce taux étant plus pertinent que le taux de chômage, puisqu'il tient compte des personnes sans emplois mais qui ne sont pas inscrites à Pole Emplois. Il est de 45%  pour les Couronneries.  Pour information il est de 65,3% en France.

Nous tenons à rappeler que la réussite d’un plan de rénovation urbaine dépend largement de son axe développement économique et sa faiblesse nous inquiète.

Le groupe Alliance centriste & Écologiste a décidé de voter pour ce projet et cela malgré ses faiblesses. En effet, nous pensons que ce projet devrait rééquilibrer la ville en rapprochant le quartier des couronnneries du centre-ville, permettre de changer l’image de ce quartiers et enfin améliorer les conditions de vie de ses habitants. Enfin, l’injection de 151Meuros dans l’économie ne peut être que bénéfique à l’emploi.

Merci 

Jean José Massol 

Président du groupe Alliance Centriste à la Mairie de Poitiers

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article