La fiscalité est aujourd’hui une arme de destruction massive du produire en France.

Publié le par JJM

Le déficit du commerce extérieur continue inexorablement à se dégrader.

La France est aujourd'hui l'un des pays les moins industrialisés d'Europe. Il n’y a pas dans le monde de grands pays sans une industrie forte.

Le secteur industriel de la France ne représente, ainsi, que 11% de son activité économique, contre 15% en Italie ou 25% en Allemagne. En réalité, la France se place même en queue du peloton européen, puisque seuls Chypre, la Grèce et Malte font pire en matière de production industrielle.

Mais comme le rappel un article de Médiapart, cette situation est loin d’être due au hasard. La journaliste Martine Orange explique ainsi comment l’impuissance de l’État en matière de stratégie industrielle a été préparée depuis plus de trente ans. 

Ainsi depuis 2007, la production industrielle a cru de 27% en Allemagne, elle a baissé de 3% en France.

Plus de 50% de la fiscalité de production repose sur 2000 ETI industrielles., avec un paradoxe qui est que selon France Stratégie, la France dépense un point de PIB de plus que les autres pays européens pour soutenir ses entreprises, mais c’est une manière de compenser une fiscalité elle aussi supérieure à la moyenne européenne

Nos voisins ont fait le choix de supprimer un à un les impôts pesant sur les facteurs de production et de faire financer leur modèle social et de solidarité par toute la collectivité, en augmentant la TVA. Pas la France.

La fiscalité est aujourd’hui une arme de destruction massive du produire en France. 600 usines et 27000 établissements industriels ont disparu pendant la dernière crise.

JJM

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article