Les Centristes du 86 avec Macron

Publié le par JJM

Article paru le 7 Février 2017
 

Vous avez rejoint En Marche et vous venez de créer le Centre avec Macron. Quand a eu lieu le déclic ?

« Il y a plus de deux mois, bien avant l'affaire Fillon. Emmanuel Macron rassemble trois choses pour moi : les valeurs, les idées et l'homme. Il est jeune et moderne, il ne veut pas réformer notre pays mais le transformer. »

Vous êtes adhérent de l'UDI, pourquoi ne pas pousser votre président, Jean-Christophe Lagarde, à être candidat ?

« J'ai essayé. Mais je n'ai pas senti à l'UDI une volonté de présenter un candidat à cette élection présidentielle. »

Quid de François Bayrou ?

« Bayrou, c'est trop tard. Il a déjà été candidat trois fois. Je pense que Macron est en train de ringardiser les autres candidats et les partis tels qu'ils existent. Avec lui, on entre dans le XXIe siècle. »

Quel rôle souhaitez-vous jouer au sein d'En Marche ?

« Je n'ai pas sollicité d'investiture pour les législatives. Je suis conseiller municipal à Poitiers au sein du groupe centriste et je le reste. Si je peux aider un candidat d'En Marche qui n'a pas d'expérience politique, ce sera très bien. »

À quoi le Centre avec Macron va-t-il servir ?

« Il y a une différence entre Macron et moi, c'est que je suis de gauche et de droite, j'adhère aux valeurs sociales de la gauche et j'ai une vision de l'économie de droite. Je suis centriste et je souhaite rassembler les centristes derrière la candidature d'Emmanuel Macron. »

Propos recueillis par Baptiste Bize
Responsable départemental de la rédaction de la Nouvelle République dans la Vienne
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article